ANDRÉ MAIRE

(1898-1984)

Un Temple à Bénarès, 1942

....

The XXth Century
BIOGRAPHY

André MAIRE (1898-1984)

 

Né en 1898. Mort en 1984. XXe siècle. Français. Peintre de figures, animaux, paysages, architectures, intérieurs, peintre à la gouache, aquarelliste, dessinateur, décorateur.  Il fut l’élève du peintre André Devambez à l’école des Beaux-Arts en 1917. Mobilisé, il effectue son service militaire en Indochine et enseigne parallèlement le dessin au lycée français de Saigon. Il fait de nombreux croquis du site d’Angkor, qui seront précieux lors de la reconstitution du temple pour l’Exposition Coloniale de 1931. Il séjourne deux ans en Italie, où il peint de nombreuses vues de Venise. Entre 1938 et 1945, il parcourt l’Egypte, l’Inde, Ceylan, l’Afrique. De 1948 à 1955, il enseigne le dessin et le modelage à l’Ecole d’architecture de Saigon. Doué d’un sens décoratif très sûr, il a surtout montré de rapides notations, gouaches et sépias, rapportées de ses voyages.
Après ses séjours en Indochine, en Italie (notamment Venise où il vécut huit ans), et en Espagne, il découvre l’Orient lors d’une exposition à la Galerie Charpentier. Grace au soutien de la comtesse de Jumiliac, il part alors en Egypte, puis pour les Indes en 1937. Ce fabuleux voyage ne sera interrompu que quelques années plus tard que par la guerre. De ce voyage, où ses œuvres représentent les temples, les bouddhas et la foule bigarrée de ces villes surpeuplées, date sa découverte de la couleur. Les Indes ne peuvent se représenter qu’avec la couleur. L’Inde est un pays de prédilection pour un peintre tel que André Maire qui aime les foules, l’architecture, la nature, et particulièrement les arbres. Il est fasciné par sa découverte des éléphants qu’il va peindre très souvent et qui seront une sorte de leitmotiv dans son œuvre d’Extrême-Orient. Les temples indous vont être largement représentés avec toute leurs figurations animales et mythologiques. André Maire a beaucoup aimé ce pays, et c’est aux Indes qu’il eut le premier contact avec la philosophie bouddhique qui devait transformer par la suite sa manière de vivre et imprégner fortement l’ensemble de son œuvre.

 

MUSEUMS :
-Troyes, Boulogne-Billancourt (Musée des années 30).

 

BIBLIOGRAPHY :

– “André MAIRE, peintre voyageur”, Somogy éditions d’art, Paris, 2000.
– “Les Animaliers”, Cécile Ritzenthaler, ed. Wilder, 1989.
– Bénézit, “Dictionnaire des peintres”, Gründ, 1999.

Réf. 6138

 

 

Oil on canvas
Signed and dated lower left

 

 

 

DIMENSIONS :
– 150 x 200 cm (176 x 226 cm encadré)
– 59 x 78 3/4 in. (69 1/4 x 88 in. framed)

 

 

 

PROVENANCE :
– Private collection, France

 

 

 

During his journeys, André Maire discovered India, particularly one of the oldest city called Bénarès. Today known as Varanasi, the city is the spiritual capital city of the country that attracts dozens of pilgrims came to pray Shiva and to bath in the sacred water of the Gange. All this spiritualism give birth to temple landscapes which the artist loved. We observe on the scene the view of a temple  which is probably in Bénarès. The villagers are bathing into the Gange and are handeling fabrics: the city is also well known for the silk production. On the left hand corner, sacred elephants are going out the water. Finally, our eye is attracted by the center of the painting where an only sacred bull, Nandi, the quadruped’s god , is presiding the scene. Those bulls are always in front of India’s temples. 

 

 

 

 

INFORMATION REQUEST

 

GALERIE de SOUZY – PAINTINGS – PURCHASE SALES ESTIMATE – EXPERT

a

Tue ‒ Thu: 09am ‒ 07pm
Fri ‒ Mon: 09am ‒ 05pm

Adults: $25
Children & Students free

673 12 Constitution Lane Massillon
781-562-9355, 781-727-6090