(Enrourage de) MARTIN DRÖLLING

(1752-1817)

Louis XVI

....

The XIXth Century
BIOGRAPHY

Martin DRÖLLING (1752-1817)

 

D’origine alsacienne, Martin Drolling naît dans une famille nombreuse dont le père, Martin Drölling, clerc du tabellion local, a épousé Catherine Schobler. Il découvre la peinture par hasard et décide d’en faire l’apprentissage. Malgré quelques réticences, son père signe le contrat pour quatre années avec un peintre local. Un conflit éclate bientôt entre le maître et l’élève qui n’a plus rien à apprendre de son patron. Il le quitte pour poursuivre son apprentissage à Strasbourg où il partage l’atelier avec le peintre Maratti. Il s’installe à Paris, où il entre à l’école des beaux-arts le 4 juin 17792. Il obtient un contrat chez un marchand qui lui offre 30 sous par tableaux. Lorsqu’il achève sa formation artistique vers 1780, il épouse Madeleine Welker, qui meurt peu après. Il se remarie le 4 mai 1785 avec Louise Elisabeth Belot, fille d’un marchand de couleurs pour peintres, avec laquelle il a trois enfants. L’aîné, Michel Martin Drolling, naît en 1789 et sera également peintre. Le deuxième, Marius, naît le 27 février 1794. Sa benjamine, Louise-Adéone Drölling, dite «Madame Joubert», naît en 1795 et deviendra elle aussi peintre. Le couple emménage rue de Seine. Il reçoit les conseils d’Élisabeth Vigée Le Brun qui l’emploie comme assistant pour la peinture d’objets dans ses toiles. Elle le présente à Jean-Baptiste Greuze. Il montre de l’habileté pour les scènes d’intérieur, les copies et les portraits. Il commence par travailler à la Manufacture de Dilh et Guérhard, associés de la Manufacture du duc d’Angoulême, au 22 rue de Bondy à Paris 10e arrondissement, dans l’ancien Hôtel de la marquise de Ferrières. C’est là qu’il rencontre Alexandre Brongniart, qui fut nommé directeur de la Manufacture nationale de Sèvres en 1800. De 1802 à 1813, il œuvre en qualité de peintre-décorateur à la Manufacture nationale de Sèvres. Son épouse meurt en février 1803, il élèvera seul Michel-Martin et Louise-Adéone, alors âgés de 14 et 6 ans. Il lutte toute sa vie contre la pauvreté. En 1816, il met un tableau en loterie pour payer son logeur. Il meurt à Paris le 16 avril 1817, à quelques jours de l’ouverture du Salon qui verra la foule se presser – enfin ! – devant ses tableaux.



 

Réf. 6202

 

 

Portrait of King Louis XVI wearing the Order of ‘Saint Louis’, of the ‘Saint Esprit’ and the ‘Toison d’Or’
Oil on canvas

 

 

DIMENSIONS :
– 73 x 58,5 cm (89 x 74 cm cadre inclus)
– 28 3/4 x 23 in. (35 x 29 1/8 in. framed)

 

 

PROVENANCE :
– Former collection of Château de Montmort

 

 

 

INFORMATION REQUEST

 

GALERIE de SOUZY – PAINTINGS – PURCHASE SALES ESTIMATE – EXPERT

a

Tue ‒ Thu: 09am ‒ 07pm
Fri ‒ Mon: 09am ‒ 05pm

Adults: $25
Children & Students free

673 12 Constitution Lane Massillon
781-562-9355, 781-727-6090